Logo I.K.S.
Accueil
International Karaté-Do Shotokan-Ryu Kase Ha
World Federation (I.K.S.K.H.)
Mise à jour : 25/05/2017


Vente des DVD Kase Ha Vol. 1 et 2

Résultats de la Coupe du Monde 2016, cliquez-moi
World Cup 2016 results, click me

La progression idéale par Sensei Taïji KASE

5 ans de pratique :

Permettent d'obtenir la ceinture noire de Karaté-do. Mais ce niveau ne fixe que la mémorisation des techniques de base. Au Japon bien souvent, 3 ans sont suffisants pour obtenir ce grade, mais l'entraînement journalier est de 2 à 3 heures. La ceinture noire 1er Dan est considérée comme l'obtention du baccalauréat qui ouvre la porte aux études supérieures.

10 années d'études du Karaté :

Elles vous permettront d'avoir de bonnés bases techniques générales. C'est seulement après cela que l'on peut commencer à enseigner car il est très important que le professeur montre correctement les techniques de bases assimilées au cours de ses 10 années. Il est indiscutable qu'on ne peut montrer correctement et d'une façon rigoureuse, si l'on n'a pas le niveau correspondant.

15 ans d'entraînement :

Outre un corps parfaitement formé et une bonne condition physique, ces 15 années permettront une application automatique de la technique, non pas de façon mécanique mais en permettant de développer l'esprit. Le reflex (blocage/contre-attaque) doit être instinctif. Ceci correspond a peu près au 4e Dan.

20 ans de pratique :

C'est la compréhension qui reste le trait dominant. Ce temps doit correspondre au niveau 5e Dan. Le travail mental arrive au même niveau que la réalisation physique. Ainsi doté de ce mental, le karatéka à ce niveau reste toujours en éveil, comme l'animal endormi que le moindre danger alerte. À partir de là, la vie est consacrée au Karaté-do, on ne peut plus changer de voie, de destin.

30 ans de Karaté-do : 7e Dan

Après cette évolution l'action est la suivante : dans l'instant de la décision le corps arrive à exprimer la pensée (harmonie mental/physique).

Est-il nécessaire de préciser que ces 30 années implique (entraînement régulier ; Kata, etc.). La comptabilité des ans est étrangère à ce qui précède !

Vers 40 années : 8e Dan

C'est le niveau vers le 6e sens, une forme de télépathie sensitive, de 4e dimension pour le karatéka ayant atteint ce temps de pratique, on ne peut considérer que la seule réflexion permettra de progresser. La pratique et la réflexion sont toujours indissociables.

L'enseignement a retenir de cette progression est au début du Karaté-do, l'aspect self-défense domine. La notion d'adversaire est primitive. Cette progression montre de ne pas tuer mais d'aider l'autre et découvrir la voie "Do". Il y a une transformation de la personnalité par la compréhension du partenaire, de l'adversaire.



Retour haut de page